AFP – L'Etat islamique envisagerait de délocaliser le Djihad en Crimée



L'Etat islamique a déclaré, par le biais de son télé-achat quotidien, envisager toutes les options, après l'annonce du gouvernement russe d'une possible cession de Donetsk à la multinationale Hydrox inc.


Aux prises avec la résistance kurde et l'hostilité de la communauté internationale, l'EI estime qu'« il ne serait pas nécessairement inopportun de délocaliser le Djihad en Crimée, en fonction des transformations qu'apportera la firme à la province de Donetsk ». Hydrox s'est pour l'instant refusé à tout commentaire.

La tension était monté d'un cran en début de soirée,

après l'annonce du rachat de l'ex Blackwater par Monsanto. Hydrox inc. et Monsanto se disputent depuis ce matin âprement le marché des ressources et technologies biopneumatiques.




Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Poutine se pose en artisan de la paix en Ukraine
La France suspend «jusqu'en novembre» la livraison d'un navire Mistral à la Russie
Les Mistral de Poutine restent à quai
Le chef des shebab liquidé par un drone
Le chef suprême des shebab tué par une frappe américaine ?
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.