En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Mouvements de troupes au large de la Crimée après le rachat de Blackwater par Monsanto

0 contributions
Créé le 03/09/2014 à 19h20 -- Mis à jour le 03/09/2014 à 19h48

Économie - La tension monte d'un cran entre les géants Monsento et Hydrox inc., suite à l'annonce d'une opa agressive.


Escalade ce mercredi soir suite aux déclarations de V. Lamite, représentant exécutif de Hydrox Inc en Europe. La firme avait réagit à l'annonce d'un possible dépôt de brevet du procédé de la respiration par Monsanto. Hydrox inc. avait annoncé s'opposer à ce dépôt, revendiquant la propriété des techniques bio-pneumatiques.



tension sur les places boursières

Mercredi dans la soirée, l'action d'Hydrox avait gagné 4.2pts, alors que Monsanto voyait sa cote perdre près de 3 points.

Les deux firmes se sont engagées dans un bras de fer juridique ce matin, revendiquant chacune la propriété intellectuelle de plusieurs méthodes de respiration. Hydrox part avec un avantage, commercialisant des licences d'utilisation de l'air depuis plusieurs années.

« Hydrox possède les licences d'utilisation de l'air et les droits sur l'ensemble de ses modes d'utilisation répertoriés. A moins que Monsanto n'invente une nouvelle manière de respirer, il est tout à fait impossible qu'il touche quoi que ce soit pour nos travaux. » a déclaré Lamite à nos confrères du Monde. Il a tenu à être « très clair » : « Il serait intolérable qu'un trust tel que Monsanto se permette ainsi de s'approprier la respiration : tout propriétaire d'une licence d'utilisation d'air commercialisé par Hydrox a le droit de le respirer selon les conditions prévues par celle-ci ! ».

Lamite poursuit : « C'est bien simple. Désormais, celui qui utilisera de l'air Hydrox dans des conditions non prévues par sa licence sera poursuivi. Nous allons installer des DRM dès le lancement de notre prochaine collection, afin de contrôler précisément l'utilisation faite de nos produits ». Ne comptant pas en rester là, le porte-parole d'Hydrox a conclu : « nous poursuiverons, de même, toute personne qui utiliserait de l'air non commercialisé par Hydrox en utilisant l'une des procédures que nous avons déclarées. Celles-ci sont strictement réservées aux produits Hydrox. »


"Des intérêts économiques conflictuels"

Pour autant Monsanto ne ménage pas ses efforts. La multinationale qui a lancé dans le courant de la journée une série d'OPA sur des entreprises liées aux pneumo-biotechnologies a acquis tôt dans la soirée la société militaire privée Academi, anciennement connue sous le nom de Blackwater.», indique l’AFP.

Hydrox a réagi dans l'heure qui a suivi en acquérant plusieurs sociétés d'armement et en initiant la production de plusieurs bâtiments de guerre. Dès 20h, plusieurs navires ont pris position au large de la Crimée, alors que Hydrox Russie annonçait un partenariat renforcé entre l'entreprise et l'administration Poutine. L'ambassadeur russe à la DRH de Monsanto a été rappelé à 20h15, Moscou se contentant de prendre acte "des intérêts économiques conflictuels".

Un traité serait en cours de négociation entre le directoire d'Hydrox inc. et le gouvernement russe, concernant la vente éventuelle de Donetsk à la multinationale.

"Ça réglerait la question"

«Si Hydrox achète Donetsk, voire la Crimée ou, pourquoi pas, l'Ukraine entière, au fond ça nous sortirait du merdier », a déclaré en off le secrétaire général de l'ONU Ban-Ki-Moon : « ça réglerait la question, non ? 0n est là à se demander si tout va pas péter, alors pourquoi ne pas se débarrasser de ces zones problématiques ? D'autant que ça permettrait certainement de tirer les coûts à la baisse sur le marché de l'emploi, favorisant la relance ! ».


« Cette décision va être scrutée avec beaucoup d’attention sur les places boursières » a commenté Christine Lagarde, avant de conclure par ce conseil : « misez tout sur l'armement ».


* Thomas Tmodzah

 
NOUS RECOMMANDONS
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr

This page was modified using SHRTURL and may not represent the content provided by its original author. If you feel this page violates copyright or trademark laws, or is otherwise offensive, please report this page.

×